Zoom sur les microbes

Des microbes dans le sol

CladosporiumAgrandissementAgrandissement (102Ko)
© Dennis Kunkel Microscopy, Inc.
ArthrobacterAgrandissementAgrandissement (85Ko)
© Dennis Kunkel Microscopy, Inc.
PseudomonasAgrandissementAgrandissement
© Dennis Kunkel Microscopy, Inc.

Dans toutes les couches du sol, les micro-organismes sont aussi divers qu’abondants. Ils s’y nourrissent de matière organique morte qu’ils découpent en fines particules alors assimilables par les végétaux de toutes tailles. Véritables décomposeurs des déchets organiques environnants, les micro-organismes sont les agents, dits de déminéralisation, responsables des grands cycles de la matière.

Les micro-organismes des profondeurs

Les sols sont caractérisés par des couches d’épaisseur et de structure variables. Qu’il s’agisse de couleur, texture, structure, porosité, pH, contenu organique ou contenu minéral, chaque couche diffère de celle qui la précède ou de celle qui la suit. Ces propriétés distinctives influencent à leur tour l’humidité, le contenu gazeux et le contenu biologique des différentes strates du sol.

Une couche riche en matière organique, lieu d’une grande activité biologique, est ainsi très différente d’une couche faite de roc qui a peu de matière organique et donc peu d’activité biologique. Des bactéries vivent à des milliers de mètres sous la surface de la terre dans les réservoirs de pétrole souterrains. Certaines de ces bactéries utilisent l’hydrogène gazeux comme énergie ainsi que le carbone du dioxyde de carbone, bien que celui-ci soit inorganique. Ces bactéries excrètent des composés organiques simples que d’autres bactéries consomment à leur tour. Ces micro-organismes peuvent persister indéfiniment sans source de carbone provenant de la surface car les nutriments qui leur sont essentiels sont constamment renouvelés.

Dans ces formations rocheuses où les sources d’énergie et de nourriture sont rares, les bactéries se sont adaptées en rétrécissant de quelques microns à moins d’un micron. En utilisant leurs réserves lors des périodes de privation, elles ont ainsi limité définitivement leur métabolisme. La fréquence de leur division cellulaire est d’une fois par siècle ou moins alors que les bactéries de la surface se reproduisent, en quelques minutes à peine, quelques heures ou au plus quelques mois.

Le rôle des micro-organismes dans le recyclage

En servant de liens entre les animaux et les plantes, les micro-organismes jouent un rôle clé dans le maintien de la vie sur la Terre. Responsables de nombreuses transformations, ils convertissent les plantes et les animaux morts en substances inorganiques simples nourrissant les plantes, qui à leur tour serviront de nourriture aux animaux. Les micro-organismes sont ainsi indispensables à plusieurs des procédés biochimiques essentiels qui recyclent les éléments comme le soufre, l’azote et le carbone.