Zoom sur les microbes

Les insecticides biologiques

Beauveria bassianaAgrandissementAgrandissement
© Claude Guertin - INRS-Institut Armand-Frappier

Des insecticides biologiques
En utilisant les insecticides chimiques, les humains se sont rapidement aperçus qu'il leur faudrait employer d'autres moyens s’ils voulaient assurer la protection de l'environnement. L’utilisation de microbes spécifiques aux insectes permet aujourd’hui de mener une lutte de type biologique, qui contrôle les dégâts causés par les insectes ravageurs, sans pour autant nuire aux autres organismes non visés.

Le cas de la tordeuse des bourgeons de l'épinette
La tordeuse des bourgeons de l'épinette (TBE) est un insecte ravageur très coûteux pour l'industrie forestière québécoise. En situation épidémique, les attaques de la TBE sur les sapins et les épinettes causent souvent la mort des arbres, ce qui les rend rapidement inutilisables pour l'industrie.

Des microbes à la rescousse du règne végétal
Les microbes sont très utiles en agriculture et en foresterie. On peut s’en servir comme insecticides biologiques. Ils agissent sur les insectes destructeurs de différentes façons. La bactérie Bacillus thuringiensis (B.t.) et le Baculovirus infectent l’insecte lorsque ce dernier les mange. D’autres, comme le champignon microscopique Beauveria bassiana, se déposent sur la carapace de l’insecte et s’infiltrent dans l’organisme. Cette intrusion est mortelle pour l’insecte ravageur.