Zoom sur les microbes

Génie génétique et industrie laitière : une question de productivité?

Production de la somatotrophineAgrandissementAgrandissement (136Ko)
© Illustration Nicole Catellier, Cinémanima inc.

L'industrie est toujours à la recherche de nouvelles façons d'améliorer la production. Les producteurs laitiers se sont donc montrés très intéressés par la découverte de la somatotrophine, une hormone qui contrôle naturellement la production du lait chez la vache. On a vite confirmé que l’injection de quantités additionnelles de cette hormone à des vaches augmentait considérablement leur production de lait. Ce sont des bactéries génétiquement modifiées qui produisent aujourd'hui la somatotrophine utilisée chez les vaches laitières.

C'est dans l'hypophyse des vaches, une glande située à la base du cerveau, que des chercheurs russes ont isolé pour la première fois l'hormone somatotrophine, aussi appelée BST (bovine somatotropin). En Angleterre, on a voulu mettre à profit cette découverte lors de la Deuxième Guerre mondiale alors qu’une grande pénurie de lait sévissait. Mais à cette époque, c’est une vingtaine d’hypophyses prélevées sur des animaux morts qui était nécessaire pour obtenir la dose quotidienne d’hormone pour une vache !

À la suite des progrès du génie génétique, les chercheurs ont développé une méthode avantageuse de production de la somatotrophine qui utilise la bactérie E. coli.