Armand Frappier : pionnier de la médecine préventive

Ses loisirs

ViolonAgrandissementAgrandissement
© Musée Armand-Frappier
Les CarabinsAgrandissementAgrandissement
© Musée Armand-Frappier
MusiqueAgrandissementAgrandissement
© Musée Armand-Frappier
Docteur Frappier au violonAgrandissementAgrandissement
© Musée Armand-Frappier
Chasse et pêcheVidéoVidéo
© Musée Armand-Frappier

La musique

Très tôt, Armand Frappier apprend à mener plusieurs activités de front : école et musique, mais aussi amitiés et loisirs. Son père l’initie, avec son frère Irénée, au violon, au violoncelle et à la clarinette. À peine âgé de 7 ans, il se produit sur scène dans les salles paroissiales et les réunions sociales de la région avec son père et son frère formant ainsi le « Trio Frappier ». Jouant d’abord pour le plaisir, Armand Frappier fera de son violon son gagne-pain d’étudiant.

En 1924, même s’il n’a pas d’argent, Armand Frappier s’inscrit à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Son père lui avait dit : « J’ai gagné mes études avec la musique, tu feras de même ». Après avoir cherché, sans succès, un poste de professeur de musique, Armand fonde son orchestre : les Carabins joueront dans les restaurants, les fêtes, les réceptions et, l’été, sur les bateaux de la Canadian Steamship Line.

La musique ne lui fait pas oublier sa passion pour la chimie. Il s’engage comme préparateur au laboratoire de chimie de l’Université de Montréal et sera de plus responsable des laboratoires de chimie des hôpitaux Saint-Luc et de la Miséricorde.

La chasse et la pêche

Dans ses loisirs, le docteur Frappier chasse et pêche partout au Québec, avec de bons amis.

Le jardinage

Il cultive des prunes et des cerises dans son jardin et fait des confitures pour sa famille. Il lit beaucoup, joue du violon, écoute de la musique et se détend en famille à sa résidence d’été surnommée la Pointe.

À l’agenda de l’étudiant Frappier, une journée parmi d’autres…

8 h 00 - Laboratoire de l’hôpital Saint-Luc
8 h 30 - Cours à l’université
12 h 15 - Musique au restaurant de Dupuis et Frères
13 h 30 - Cours à l’université
17 h 00 - Laboratoire de l’hôpital de la Miséricorde
18 h 30 - Musique chez Kerhulu et Odiau
1 h 00 - Retour à la maison

Mais où donc l’étudiant étudie-t-il? Derrière le piano, pendant les pauses.