Armand Frappier : pionnier de la médecine préventive

Effort de guerre

Médaille de la Croix-RougeAgrandissementAgrandissement
© Musée Armand-Frappier

La Seconde Guerre mondiale éclate en 1939. Le jeune directeur de l’Institut (le docteur Frappier a seulement 35 ans) convainc la Croix-Rouge et la Défense Nationale que son équipe peut se charger de la lyophilisation (séchage à froid) du sérum sanguin pour les forces armées. Ce premier grand défi sera relevé avec succès : 150 000 unités de sérum seront envoyées aux forces canadiennes et alliées. À la fin de la guerre, en 1945, l’Institut est bien en selle et semble appelé à un bel avenir.