Armand Frappier : pionnier de la médecine préventive

Sa retraite

RetraiteAgrandissementAgrandissement
© Musée Armand-Frappier
Un cadeau pour le docteur FrappierAgrandissementAgrandissement
© Musée Armand-Frappier

Une retraite bien méritée !

Armand Frappier est un homme accueillant, joyeux et dynamique. Sa ténacité et sa persévérance lui permettent d’atteindre les buts qu’il s’est fixés. Homme de foi, il a toujours placé l’Institut Armand-Frappier sous l’égide de saint Joseph. Il est philosophe, doté d’un esprit vif et son jugement est sûr. D’ailleurs, avant de donner son opinion, il examine toujours les deux côtés de la médaille. Au cours de ses conférences, il dégage un réel magnétisme et excelle dans l’art de rendre intéressants les sujets les plus arides. Il parle avec facilité et passe habilement du sérieux à une franche bonhomie. En affaires, il a le sens de l’organisation et de l’administration. Ses dossiers sont toujours bien préparés. De plus, c’est un lecteur infatigable. Pendant ses nombreux voyages, il prend le temps de se renseigner sur l’histoire, grande et petite, des villes et villages. Avec ses étudiants, on dit qu’il est démontre une autorité patiente, juste, et qu’il est modérément sévère pour les examens. On rapporte qu’un jour, un étudiant plutôt nonchalant lui a demandé comment il pourrait remédier à ses insuccès. Le docteur Frappier lui aurait répondu de consulter un chirurgien pour se faire retourner le pied droit à un angle de 180º, de façon qu’en marchant il puisse se stimuler… de la manière qu’on imagine.

Le docteur Frappier prend sa retraite en 1974, à l’âge de 70 ans.