Laboratoire de recherche

Guide vidéo d'utilisation des appareils

Découvrez le principe de fonctionnement d’appareils de laboratoire de recherche en choisissant une séquence vidéo.

Microscope électronique à transmissionVidéoVidéo
© Nicole Catellier, Cinémanima

Microscope électronique à transmission

Après une mise sous tension de l’appareil, on chauffe le filament de tungstène. Il en résulte un faisceau d’électrons contrôlé par un système de champs magnétiques. Un vide est produit à l’aide de pompes très performantes à l’intérieur de la colonne. Les électrons sont focalisés sur le spécimen à examiner à l’aide de lentilles électromagnétiques.

Suivant l’épaisseur, la densité ou la nature chimique de l’échantillon, les électrons sont plus ou moins absorbés et une image de transparence de la zone irradiée est produite par le faisceau électronique. Cette image est agrandie et reproduite sur un écran phosphorescent.

Salle de culture cellulaireVidéoVidéo
© Production Flip animation

Salle de culture cellulaire

Dans un laboratoire de recherche, les cultures de cellules sont utilisées pour réaliser différentes expériences. Pour qu'on puisse obtenir de bons résultats, les cellules ne doivent pas être contaminées par des bactéries, qui sont, elles aussi, grandement utilisées à des fins expérimentales. C’est pourquoi les différents appareils nécessaires à la culture cellulaire - incubateur à CO2, hotte à flux laminaires, centrifugeuse et microscope - sont réunis dans une même salle et servent uniquement à ce type d'expérience. Ceci permet d’éviter un grand nombre de contaminations.

Spectromètre de masseVidéoVidéo
© Production Flip animation

Spectromètre de masse

Le spectromètre de masse est un appareil qui permet d’analyser des molécules en fonction de leur masse.

Les composantes de l’échantillon sont d’abord séparées dans une colonne. On ajoute ensuite une charge sur les molécules. Celles-ci sont alors analysées et quantifiées par le spectromètre de masse.

Les résultats obtenus indiquent si une molécule d’intérêt est présente ou non dans un échantillon. De plus, la spectrométrie de masse permet de déterminer la structure chimique des molécules en les fragmentant.

Plate-forme robotiqueVidéoVidéo
© Nicole Catellier, Cinémanima

Plate-forme robotique

Pour effectuer des découvertes, il faut souvent procéder à de très longues recherches. Une plate-forme robotique se révèle alors très utile, car elle permet d’étudier un grand nombre d’échantillons à la fois et en peu de temps. Par exemple, il est possible d’analyser en quelques jours un nombre élevé de bactéries pour savoir si l’une d’entre elles produit une enzyme d’intérêt. La même analyse, si elle était réalisée par une personne sans cet équipement, pourrait durer des semaines.

De plus, la plate-forme robotique augmente la fiabilité des résultats par rapport à ceux obtenus par une personne qui aurait effectué le même travail, puisqu’il n’y a plus d’erreurs découlant d’expérimentations très longues et répétitives.