Probiotiques : de bonnes bactéries à se mettre sous la dent

Article publié dans le L'Écho de Laval en mai 2011.

Généralement associées aux maladies et à la malpropreté, les bactéries ont souvent mauvaise presse. Pas étonnant que l’idée de les ingérer vivantes ne plaise pas à tous. Pourtant, certaines bactéries ajoutées aux aliments, nommées probiotiques, sont absolument nettes de tout blâme côté salubrité. En plus d’avoir bon goût, elles sont des alliées de choix pour votre santé. Voici comment.

Du renfort

Seulement un dixième des cellules que vous transportez sont humaines. Les autres cellules (les neuf dixièmes restants) sont des colocataires : généralement des cellules bactériennes inoffensives qui ont évolué avec les humains. Parmi les bactéries qui vous prennent pour une tour à condominiums, une quantité très importante (plus de 100 000 milliards) peuplent vos intestins et vous aident à digérer certains aliments que votre corps ne peut pas digérer seul. C’est à ces dernières que les bactéries probiotiques prêtent main-forte.

Un titre qui se mérite

Toutes les bactéries ingérées ne sont pas nécessairement des probiotiques. Pour être admises au club sélect des probiotiques, les bactéries doivent respecter certains critères. D’abord, elles doivent être vivantes au moment de l’ingestion. Aussi, elles doivent le demeurer tout le long de leur passage dans votre tube digestif en résistant à l’attaque acide de votre estomac et à la bile de votre foie. Finalement arrivées dans vos intestins, elles doivent adhérer à vos cellules intestinales et produire des substances antimicrobiennes qui bloquent le passage aux mauvais micro-organismes ainsi que des molécules qui stimulent votre système immunitaire en le maintenant aux aguets.

Probiotique ou prébiotique ?

En échange de tous les services rendus par les bactéries probiotiques, votre corps offre un logis et partage sa nourriture. Ces colocataires de passage savent très bien se contenter de la même diète que vous, mais ont un met de prédilection : les prébiotiques. Les prébiotiques sont des ingrédients alimentaires impossibles à digérer pour nous les humains, mais dont certaines bactéries bénéfiques raffolent. On les trouve naturellement dans certains aliments tels que les fruits et légumes, mais ils peuvent également être ajoutés comme suppléments à des aliments transformés dans le but de stimuler la croissance des bonnes bactéries dans les intestins. Dans la liste des ingrédients, vous repèrerez les prébiotiques sous les noms suivant : inuline, oligofructose et trans-galacto-oligosaccharide.

À boire, à manger et à avaler tout rond

La plupart des probiotiques sont retrouvés dans des yogourts et des boissons à base de lait spécifiquement identifiés. On peut également les retrouver dans certains produits également identifiés, tels que des gélules, du pain et quelques boissons. Consommer son apport quotidien de bactéries est non seulement un excellent remontant pour toute personne ayant des problèmes intestinaux, mais, en plus, cela favorise le maintient d’une bonne santé digestive et immunitaire.

Par Julie Potvin-Barakatt